Publications : personnelles et collectives

Articles (13)

13. Molina G., Richard E., « La ville à l’épreuve du climat : de vulnérabilités plurielles à la difficile question de l’adaptation », Espaces et Sociétés, (accepté sous réserve de modifications).

12. Molina G, 2015, « Starchitects: walking the line between individuality and conformity », Metropolitics (cliquer ici).

11. Molina G, 2014, « Distinction et conformisme des architectes-urbanistes du star-system », Métropolitiques, numéro « Actualités des modèles urbanistiques » (cliquer ici).

10. Molina G., 2014, « La fabrique spatiale de la littérature oulipienne : quand l’espace renouvelle les pratiques littéraires », Espacestemps.net (cliquer ici).

9. Richard E., Molina G., 2014, « Le plan climat de la communauté urbaine de Toulouse Métropole : une démarche territoriale « ordinaire » d’adaptation aux changements climatiques », Sud-Ouest Européen, n°37 (cliquer ici).

8. Molina G., 2014, « Mise en scène et coulisses du star-system architectural : la théâtralisation des vedettes et ses paradoxes », Espaces et Sociétés, n°156-157, mars, pp.197-212 (cliquer ici).

7. Molina G., 2012, « Lutte contre le changement climatique : les acteurs de l’aménagement entre coopération, reconversion et concurrence », Métropolitiques, 12 novembre 2012 (cliquer ici pour accéder au site de la revue, ou ici pour accéder à une version plus longue de ce même article).

6. Molina G., 2012, « Aménager les espaces en ménageant le climat : de nouvelles interfaces à construire entre la climatologie urbaine et les praticiens », synthèse des contributions, Cahiers des Territoires, Publication du PREDAT Midi-Pyrénées, n°9, Décembre, « Climat et projet urbain », pp.35-37 (cliquer ici).

5. Molina G., 2011, « “Archistars”, ville et littérature », Urbanisme, n°379, juillet-août (cliquer ici).

4. Molina G., 2008, « “Je bâtis avec des mots” (Jean Nouvel) ou la performance de praticiens équilibristes », Cahiers des Territoires, Publication du PREDAT Midi-Pyrénées, n°2, Avril, « Facile à dire, facile à faire ». Dialogue entre chercheurs et praticiens de l’urbain, pp.13-19 (cliquer ici).

3. Molina G., 2007, « Le Paris des Aventures extraordinaires d’Adèle Blanc-Sec de Jacques Tardi : une “ville noire” ? », Géographie et Cultures, Le Roman policier. Lieux et itinéraires, L’Harmattan, n°61, pp.61-77 (cliquer ici).

2. Bertrand M., Blot F., Dascon J., Gambino M., Milian J., Molina G., 2007, « Géographie et représentations : de la nécessité des méthodes qualitatives » in Recherches Qualitatives, n°3 collection « Hors Série », pp.316-334 (cliquer ici).

1. Molina G., 2007, « L’influence de la littérature sur les représentations de la ville – L’exemple de la “ville tentaculaire” ou l’instrumentalisation politique d’une matrice poétique », BAGF Bulletin de l’Association de Géographes Français, Géographie et littérature, Septembre 2007-3, 84e année, pp.287-303 (cliquer ici).

.

Chapitres d’ouvrages (6)

6. Molina G., 2017, « Des trésors à voir et à écouter : essai de prospective pour le traitement des archives orales et audiovisuelles de l’Académie d’Architecture », in Péneau J.-P., Kourniati M. (dir.), Archives, acteurs et institutions, Académie d’Architecture, Paris, pp.101-104 (cliquer ici).

5. Molina G., 2015, « When space renews the literary workshop: The Oulipo movement’s spatial literary practices », in Peraldo E. (dir.) Literature and Geography: The Writing of Space Throughout History, Cambridge Scholars Publishing, 488p (cliquer ici).

4. Molina G., Roudil R., 2015, « Les savoirs environnementaux dans la fabrique de la ville durable », in Debizet G., Godier P. (dir.), Savoirs et modèles de la ville durable, Éditions de La Villette (cliquer ici).

3.  Molina G., 2014, « Lorsque l’imaginaire géographique littéraire déborde les frontières du livre… et s’inscrit dans l’espace », in Dupuy L., Puyo J-Y. (dir.), Géographie, langue et textes littéraires : regards croisés sur l’imaginaire géographique, Presses Universitaires de l’ Université de Pau et des Pays de l’Adour, pp.245-258 (cliquer ici).

2. Molina G., 2013, « L’architecte-urbaniste ou la figure de l’équilibriste : jongler avec les régimes de l’art, de la production et du service », Travailler, produire, créer : quelques cas d’émulsions symboliques entre art et métier ouvrage collectif coordonné par Marc Perrenoud, L’Harmattan, coll. “Logiques sociales” Bruno Péquignot (dir.) (cliquer ici).

1. Molina G., 2008, « Des discours au service de l’action des grands architectes-urbanistes », GEODOC n° 55, Université de Toulouse-Le Mirail (cliquer ici).

.

Livres, ouvrages (coordination, direction) (2)

2. Cauhopé M., Molina G. (dir.), 2009, Le projet urbain de la Cartoucherie (Toulouse), 1ère édition de l’Atelier urbain interformation, publication de l’École Nationale Supérieure des Travaux Publics, 172p.

1. Cauhopé M., Molina G. (dir.), 2010, Le projet urbain de la Part-Dieu (Lyon), 2e édition de l’Atelier urbain interformation, publication de l’École Nationale Supérieure des Beaux-Arts de Lyon, 150p.

 

Actes de colloque (1)

1. Molina G., 2007, « Paris dans la bande dessinée contemporaine. Au-delà des antagonismes de l’urbaphilie et de l’urbaphobie : la ville plurielle », publication en ligne sur le site de l’Université de Paris I, colloque de Cerisy-la-salle sur le thème de « La ville mal aimée, la ville à aimer », juin (cliquer ici).

 

 Compte-rendus publiés (4)

4. Molina G., 2008, Le roman urbain contemporain en France de Christina Horvath, Compte-rendu de lecture, Urbanisme, mai-juin 2008, n°360, p.94.

3. Molina G., Bonnin S., Thouzellier C., compte-rendu de la 28e Rencontre nationale des Agences d’Urbanisme « La Ville négociée » (8, 9, 10 octobre 2007 à Toulouse), 31p.

2. Molina G., Compte rendu de la Journée d’études interdisciplinaire « Ville et genre noir : regards croisés ».

1. Molina G., 2005, compte rendu de la séance « Nouveaux rythmes urbains : la ville à mille temps » du Café géographique de Toulouse du 25 mars 2005 (cliquer ici).

.

Rapports de recherche (2)

2. Molina G., Musy M., 2014 : Les professionnels du bâtiment face au défi énergétique : freins et leviers à l’évolution des compétences, rapport de synthèse, Plateforme TIPEE, lauréat de l’AMI de l’ADEME « bâtiments et îlots à énergie positive et bilan carbone minima », diffusion restreinte aux partenaires du consortium TIPEE et à l’ADEME, 32 p.

1. Molina G., Musy M., 2013, L’apport des sciences sociales sur la question énergétique (état de l’art) : pour une approche socio-technique de la performance énergétique, juillet 2013, parties 1 à 5 du rapport de recherche, Plateforme TIPEE, lauréat de l’AMI de l’ADEME « bâtiments et îlots à énergie positive et bilan carbone minima », diffusion restreinte aux partenaires du consortium TIPEE et à l’ADEME, 78 p.

%d blogueurs aiment cette page :